TAN Fund

عربي | English | Français | Lingála | Português | Soomaali | Español

Le Traditional Arts Network (TAN) Fund fournit de petites subventions de 500 $ à 1 000 $ pour surmonter les obstacles financiers à court terme et jeter les bases pour les objectifs à long terme. Ce processus est conçu pour offrir aux artistes une première expérience des demandes de subvention avec un minimum de barrières.

Ces financements peuvent être utilisés pour soutenir des activités variées, y compris les cachets payés aux artistes qui se produisent ou qui enseignent, l’achat de publicités pour des événements, l’enregistrement et la production de vidéos, la photographie, la conception de sites Web, les frais de transport, l’achat d’instruments et de matériel ainsi que les frais de locaux de répétition.

Le TAN Fund est administré par Mayo Street Arts et évaluée par un Comité TAN Fund constitué d’artistes communautaires et de promoteurs de la culture qui font partie des communautés africaines de Portland et de Lewiston/Auburn.

LES CANDIDATURES NE SONT PAS ACCEPTÉES POUR LE MOMENT.

En 2022, les artistes suivants ont reçu des prix du Fonds TAN:

  • Baba Ly — Joueur de guitare acoustique et conteur peul ; achètera un système de sonorisation professionnel pour soutenir son travail.
  • Batimbo United — Ensemble de tambours et de danses burundais ; compensation des frais de transport d’un nouvel ensemble de tambours du Burundi.
  • Fanfare Kimbanguiste (FAKI) — Orchestre de l’église congolaise ; achat d’instruments supplémentaires pour leur groupe, notamment un tuba.
  • Jawad Al Fatlawi — Maître joueur de oud & luthier ; commencera la construction d’un nouveau oud “Goldeneye” en forme de guitare
  • Michelle Kazaka — Écrivain et conteur ; publiera et fera la promotion de ses mémoires, “How Long the Night”
  • Namory Keita — Maître batteur guinéen ; achètera de nouveaux tambours pour ses élèves afin de développer sa carrière d’enseignant.
  • Sabina Najafova — Danseur et artiste visuel originaire d’Azerbaïdjan ; achat de matériel d’arts visuels et de nouveaux costumes pour les spectacles.
  • Sayalí Robles — Artiste autochtone taíno ayant des racines africaines ; il créera un groupe d’apprentissage de la danse Bomba et fera connaître la culture de Borikén (aujourd’hui appelée Porto Rico) dans le Maine.

Le TAN Fund est le fruit d’une initiative de soutien de la Maine Arts Commission, une agence d’État indépendante soutenue par le National Endowment for the Arts.